Le topo des Calanques

calanques_page_garde_200x300

Le nouveau topo des Calanques édition 2017

Des années passées à établir un recueil d’informations, les tracés originelles…, des mois passés dans les voies aussi bien en terrain d’aventure que sur sites sportifs…

Ce topo est une sélection élargie des escalades dans le massif des Calanques. Il s’inscrit dans la lignée des précédents topos publiés par le CD 13 FFME. Nous nous sommes efforcés de respecter plusieurs critères : ne pas dépasser le cadre d’une publication en un seul volume, assurer une couverture du massif la plus complète possible, répondre à la diversité des attentes et des goûts du public grimpeur, susciter de l’intérêt pour tous les types de pratique. C’est pourquoi nous avons choisi de présenter plusieurs sites non décrits dans le topo précédent. Précisons au passage que ce topo n’est en rien exhaustif, les topos très complets publiés naguère par Alexis Lucchesi s’étalant sur dix volumes. Il ne saurait d’autant moins prétendre à l’exhaustivité que l’on trouve des traces de passage ou d’équipement dans toutes les falaises, même les plus inattendues. Les grimpeurs sont des gens plus modestes qu’on ne l’imaginerait, tous ceux qui inventent un cheminement ne ressentent pas forcément le besoin de le crier sur les toits. Pour le topographe, la tâche de collecte et de vérification des informations s’apparente donc à un sacerdoce et l’on ne remerciera jamais assez la vingtaine de collaborateurs assidus qui ont assisté l’équipe de rédaction, ainsi bien sûr que tous ceux qui nous ont alimentés en renseignements, commentaires, critiques, photos, etc. Au cours de nos recherches, nous avons pu constater que notre travail suscitait beaucoup d’attentes mais aussi, parfois, de l’inquiétude. Si nous espérons satisfaire ces attentes, nous souhaitons aussi rassurer ceux qui craignent qu’une telle publication n’ait de conséquences sur la fréquentation du site. Les Calanques font aujourd’hui l’objet d’une dizaine de topos, y compris étrangers, et d’un grand nombre de sites Internet. Le massif bénéficie d’une réputation internationale depuis plusieurs dizaines d’années et la création du Parc national est venue ajouter à cette notoriété. Ce serait nous faire beaucoup d’honneur que de croire que ce modeste recueil pourrait avoir une influence sur l’avenir du massif. Nous nous sommes aussi posé la question de l’intérêt d’une version papier alors que la sollicitation des réseaux sociaux permet aujourd’hui d’obtenir quantité de renseignements sur à peu près n’importe quel site d’escalade. On ne résoudra pas ici la querelle du livre et du numérique et nous pensons que ces deux supports sont complémentaires et non concurrents. De plus, le topo papier constitue aujourd’hui la base de données essentielle à laquelle se réfèrent les services de secours en cas d’accident. Enfin, les bibliothèques nous sont apparues comme le lieu le plus sûr pour conserver longtemps les traces de ce patrimoine immatériel qu’est l’escalade. Concluons en rappelant que l’escalade, si elle est une merveilleuse activité de nature comportera toujours une part importante de risques et d’aléas. A chacun de faire preuve de prudence, de discernement et de respect, afin que demeure longtemps la joie de ces instants posés entre ciel et terre, entre ciel et mer.

Commander 1 topocommander plusieurs topos (professionnels) – commander plusieurs topos à l’étranger (professionnel)